KANKAN : l’ASCAD incorpore 50 volontaires dans la nouvelle filière « Engins lourds »

Plus d’un mois après l’incorporation de 100 volontaires en agropastorale notamment dans des filières comme la pisciculture ; l’aviculture et autres ; l’agence du service civique d’action pour le développement vient d’incorporer 50 autres volontaires cette fois ci dans la nouvelle filière « super poids Lourd ». La cérémonie de présentation a lieu ce mercredi 12 mai au siège dudit centre situé au quartier kankancoura dans la commune urbaine. L’événement a connu la participation des autorités civilo-militaires de Kankan ainsi que les responsables de l’Ascad.
Selon le Directeur régional du SCAD Kankan ; à l’issue de la formation, les nouvelles recrues seront capable de diminuer les risques d’accident dont entre autres la maitrise des codes de route, la vigilance et être capable d’identifier les situations à risque. « A savoir anticiper les erreurs et apprendre à réagir efficacement » a expliqué le capitaine Aboubacar Tanene Camara .

De son coté, le Lieutenant Colonel Mohamed Amine Camara Directeur Général de l’ASCAD a au nom du Président de la République indiqué que l’ouverture de cette première cohorte de la filière « Super poids Lourd » est le fruit du partenariat entre la société Guiter SA et sa structure. « Ce partenariat vise à doter 50 jeunes volontaires stagiaires de la Région de Kankan d’une formation civique et citoyenne en conduite des super poids lourd grâce aux camions mis à la disposition par l’entreprise Guiter. La formation va durer 9 mois. » A-t-il dit avant de préciser que cette initiative s’inscrit dans la dynamique de soutenir les actions du gouvernement pour répondre à l’épineuse problématique d’autonomisation des jeunes guinéens.

Présent sur les lieux, le Directeur des opérations de l’entreprise Guiter SA a exprimé toute la volonté de sa société à respecter cet accord avec l’ASCAD « Notre collaboration avec l’Ascad ne vise pas qu’à la formation des jeunes, mais elle vise aussi à inculquer à nos travailleurs les bonnes pratiques civiques gage de tout succès en matière de développement » a affirmé Mamadi Kaba avant d’inviter d’autres entreprises de la place à en faire autant.

Représentant le ministre du transport et des infrastructures, le secrétaire Général du département a rappelé que le ministère des transports fait partie des départements ministériels impliqués dans la mise en couvre du projet ASCAD. « Investir dans l’insertion professionnelle des jeunes ; c’est investir dans l’avenir. C’est faciliter l’autonomie grâce au travail, la formation et à l’engagement… » A-t-il lancé

Il est à noter que depuis sa prise de fonction, le Directeur Général de l’ASCAD poursuit ses prouesses et reformes pour la bonne ascension de cette agence civique d’action pour le développement conformément à la vision du CNRD. Ceci s’explique par l’ouverture des centres dans certaines régions du pays et l’instauration des nouvelles filières.
Mohamed Slem Camara

Quitter la version mobile